Des alternatives de développement pour le massif du Haut Folin !

Toutes les contributions sont utiles ET NECESSAIRES !!! Partagez vos idées et votre vision du développement pour ce bel endroit.

Paysages du Haut-Folin
Paysages du Haut-Folin

– Le Parc Naturel Régional du Morvan a balisé 3 sentiers de randonnées sur le Massif du Haut-Folin et une brochure a d’ailleurs été éditée. C’est une offre d’activités sur le Haut-Folin mais que l’on peut encore développer !
– Imaginons donc 3 petites tours d’observation sur le massif, (en bois du Morvan, pas une énorme charpente métallique habillée de bois, comme le Giga-Belvédère de EAK), positionnées sur chacun de ces sentiers de randonnée offrant ainsi un point de vue différent à chaque fois. Plus besoin de monter à 40 mètres, si on utilise les reliefs et l’immense étendue qu’est le Massif du Haut-Folin.
On répartit ainsi les touristes sur le massif sans générer de phénomène de masse.Quant à la vue sur le Mont Blanc, pas la peine de grimper bien haut, puisqu’elle est visible de divers endroits du massif, encore faut il le savoir. Mais c’est surtout la météo qui décide, comme souvent dans cette rude et belle région.
– Au pied de chaque tour d’observation accessible gratuitement, on permet à un entrepreneur local d’installer, pour l’un, un petit restaurant genre chalet, capacité d’accueil à taille humaine, pour l’autre une cabane de souvenirs, et enfin un espace nature ludique, jeux de plein air, locations de vélos, accro-branches etc.
Plus besoin d’une rentabilité démentielle et de 300.000 personnes/an, juste attirer des familles, des randonneurs, des amoureux du tourisme vert venus chercher un peu de calme et de détente dans ce bel endroit.
– Création d’un parcours de balade thématique en partant de chaque village cernant le Haut-folin, avec comme destination finale une des tours.
Par exemple, au départ de Glux-en-Glenne « À pied et en voiture, à la recherche du mont blanc !»
Rendez vous à Glux, 3 points de vues remarquables avec des horizons différents : place de l’église, terrasse de l’auberge et terrasse du gite communal, puis filons vers le Haut Folin, ses sentiers de randonnées et ses 3 tours.
– Finalisons les pistes de descentes de VTT sur le massif. Le Haut-Folin est un trésor pour les sportifs environnants (Autun, Chateau-Chinon,…). Nul besoin de faire venir des touristes de Paris ou Lyon en bus faire un tour de Giga-Belvédère toboggan !

– Développons le tourisme équestre : quoi de mieux que de se déplacer à cheval dans ces sentiers forestiers.

– Développons encore l’activité ski de fond (quand la météo le permet), une activité sportive et ludique qui a eu ses heures de gloire par le passé.
– Adoptons une signalétique en accord avec le massif protégé et les besoins des touristes.( où sont les restaurants, où est le beau musée de Bibracte ?, où sont les points d’informations…).
– Développons l’activité « pêche » sur le massif (Etang de Préperny, Etang de la Goulette). Cartes à la journée, gestion piscicole locale).
Cette activité existait par le passé, et les anciens se rappellent avec nostalgie des journée passées au bord de l’eau à pêcher la truite en famille autour d’un pique-nique.)
– Créons une antenne du parc naturel régional du Morvan dans un des 3 villages du massif et pourquoi pas un mini-musée des bois et des forêts ?
– Formons les acteurs du tourisme à la découverte du « Morvan des Sommets », tenir à jour les supports d’informations sur le « Morvan des Sommets », communiquer sur les évènements et activités qui existent sur le Haut Folin et les environs auprès de ceux qui reçoivent les touristes (hébergeurs, restaurateurs, office du tourisme, …).
L’argent public serait plus utilement dépensé à COMMUNIQUER sur le Haut-Folin et ses activités Nature et le superbe musée archéologique de Bibracte et le Mont Beuvray, plutôt que de le dépenser à élargir des routes (… !) et créer des parkings !

Tout cela contribue à attirer sur le Haut-Folin des amoureux de nature qui consomment dans les auberges, épiceries et boulangeries, et ne font pas que passer en bus ou en voiture pour la journée, pour manger au belvédère et faire un tour de toboggan.

– Animer et développer les villages environnants :
Exemple de Glux-en-Glenne, qui peut se rendre plus attractif, sans dénaturer son merveilleux village, sans devenir juste un axe de passage (imaginez l’impact des 200.000 à 300.000 personnes/an obligatoires pour rentabiliser le Giga-Belvédère à sensations du promoteur allemand Erlebnis Akademie AG (EAK)…
Réhabiliter une place de village : Embellissons la place de l’Eglise comme centre-village pour la rendre plus accueillante (fleurissement, petit murets de pierre, bancs, table d’orientation, table de pique nique…)
Aménagement succinct de la plateforme des « fours » sans doute une des plus belles vues du village.
Faciliter l’installation d’artisans ou d’artistes en proposant par exemple la « maison des myrtilles » comme local à loyer très modéré en contrepartie de la découverte de son art (obligation de porte ouverte).

– Misons sur le statut de ciel noir de qualité 9/10 (au dessus, c’est le désert du Kalahari) pour attirer les astronomes amateurs et les astro-photographes. Plateforme dédiée, animations à l’année, communication.
Comme vous le voyez, les idées ne manquent pas pour mettre en valeur ce patrimoine naturel d’exception, ce ‘coin perdu’ où on trouve encore la paix, avec une haute-qualité et un tourisme spécialisé pour les 50+, les familles, les pêcheurs et les naturalistes. Conclusions de l’analyse SWOT* commandée par le PNR du Morvan en 2004:* (de l’anglais : S = strengths (forces) ; W =Weaknesses (faiblesses); O = Opportunities (opportunités) ; T =Threats (menaces))

Le collectif de défense du Haut-Folin

Publicités

7 réflexions sur “Des alternatives de développement pour le massif du Haut Folin !

  1. Effectivement, les solutions proposées plus haut donnent beaucoup plus envie de venir visiter le Haut Folin qu’un giga belvédère. On a le luxe d’un espace naturel intact, sachons le mettre en valeur intelligemment!

    J'aime

  2. foufelle christine

    J’ai grandi dans un village avec la vue sur le Haut -Folin ,j’ai surtout vu l’environnement se dégrader et nos magnifiques forêts de feuillus assassinés et emmenés sur des camions …Commencez donc par préserver ,respecter ce qu’il en reste ..et replanter ?

    J'aime

  3. 4 à 6 millions Euros, c’est pharaonique! j’espère que ce n’est pas un projet avec un « EAK  » de désert programmé. Qui est ledit investisseur privé? Pour une somme analogue n’est-il pas plus judicieux de développer des projets multiples en Morvan?

    J'aime

  4. Claude Gauthey

    Un projet démesuré pour promouvoir quoi ? Je me suis battu avec mon frère pour le démantèlement du pylône France Télécom qui polluait le site à hauteur de l’Ecarie. Le tourisme oui, le tourisme de masse NON !

    J'aime

  5. Plein de bonnes idées en effet plus en adéquation avec le lieu. En effet il y aura de meilleures retombées en attirant des amoureux de la nature qui resterons plus, qu’à devenir une voie d’accès à une attraction.
    Et les touristes se taperont ils des kilomètres de virages pour un tour sur le giga belvédère?
    De belles alternatives, ne pas oublier que pour beaucoup de vacanciers, la principale qualité du Morvan, c’est le calme

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s