La journée de communication sur le projet de giga-belvédère, PARTIE 2 :

Réunion Publique à Saint Léger Sous Beuvray
Réunion Publique à Saint Léger Sous Beuvray. DR

– 18H00 La réunion publique de Saint Prix a réuni dans la salle des fêtes une vingtaine de personnes, des habitants et des conseillers municipaux qui n’ont pas pu assister à la réunion de travail.
Des inquiétudes, des questions, pas de réponse.

– 19H00 La réunion publique de Saint Léger sous Beuvray ouverte à tous et toutes a réuni plus de 200 personnes, à la grande surprise de nos élus et des organisateurs de ce « moment d’échanges ».
Preuve que le sujet intéresse !

Avec si peu de communication sur ces réunions publiques, nos élus ne s’attendaient sûrement pas à ce qu’autant de monde se déplace. Mme le Maire de St Léger-sous-Beuvray a eu l’honnêteté dans son discours d’accueil de s’excuser de ne pas avoir diffusé l’information « faute de temps ».
15 jours pour communiquer … « sans commentaire ».

Bref « pour » ou « contre », nous voilà tous réunis avec un seul et même objectif, en apprendre plus sur ce projet, sur ses implications en terme d’investissements publics, de nuisances de circulation, de gestion et de protection de l’environnement et de nos forêts.
Nous allons vite déchanter. En effet, les présidents de départements nous expliquent les yeux dans les yeux pendant leurs discours d’introduction, qu’ils ont jugé pertinent d’organiser ces moments d’échanges et d’information avec la population dans un objectif de transparence totale pour parler de ce projet qui n’est en fait qu’une « idée embryonnaire ».

Et comme justement ce n’est « QU’UNE IDÉE» et qu’elle ne germe « QUE depuis 12 mois », ils n’ont AUCUNE information concrète à nous communiquer, AUCUN chiffre, AUCUNE étude… !
Inutile de rappeler qu’une réunion de travail d’1H30 à huis-clos s’est tenue à 16H00, pour préparer les réunions publiques.
L’ordre du jour de cette réunion : « échanger sur des éléments de culture commune du projet et sur des éléments de communication commune sur ce projet » – ça ne s’invente pas !

Ensuite, on nous explique que cette « idée » n’est pas un but en soi (nous voilà enfin rassurés) mais juste un OUTIL de valorisation dans le cadre d’une politique globale de développement de notre territoire.
Juste pour cette idée, nous parlons tout de même de 6 MILLIONS d’investissements privés et de plusieurs MILLIONS d’euros d’investissements publics, en voilà un bien bel outil !

Pour autant « valoriser notre territoire et développer notre économie locale », nous sommes bien évidemment TOUS POUR, à fortiori nous, qui vivons dans ces villages à l’année, mais alors quelle politique globale de développement de notre territoire nous proposent nos élus pour atteindre cet objectif tellement louable ?
Aucun élément de réponse à cette question ni d’ailleurs à toutes les autres.

Au passage, nos élus jugent opportun de préciser que 6 MILLIONS d’euros pour ce projet, ce n’est pas, comme ils ont pu l’entendre et le lire ici ou là, PHARAONIQUE et qu’à titre d’exemple, c’est plus de 3 millions d’euros d’investissements publics qui ont été injectés autour des Settons au bénéfice de tous les hébergeurs, restaurateurs et prestataires du site.
Juste pour avoir un ordre de grandeur et comparer ce qui est comparable.
Peut-on savoir également combien de MILLIONS de nos impôts ont été investis autour de Saint-Brisson ces dernières années ? Et quelles sommes ont été investies pour le développement local et touristique du Haut-Morvan ces dernières années ?
Et bien SI, Messieurs, petites gens que nous sommes, nous considérons que 6 MILLIONS d’euros d’investissements privés et plusieurs MILLIONS d’investissements publics pour le bénéfice d’UN SEUL, c’est PHARAONIQUE voire totalement déplacé !

Et comme ce projet va à l’encontre des motivations de nos visiteurs actuels, c’est à dire « la nature préservée, la quiétude, le calme », qui eux, consomment et dorment local, et qu’il a pour unique objectif de développer un flux touristique «artificiel» qui ne consommera QUE du belvédère, son restaurant et sa boutique de souvenirs, définitivement oui nous trouvons cela déplacé.

Finalement il y a encore beaucoup à dire, du coup « La suite au prochain numéro ».

Publicités

Une réflexion sur “La journée de communication sur le projet de giga-belvédère, PARTIE 2 :

  1. Manque de transparence et de communication sur un sujet qui intéresse directement la population…? Mince alors, ça serait bien la première fois!!!
    Des élus « influencés » par des capitaux privés? Non, ça ce n’est pas croyable!

    Bon, je vois que nous sommes tous dans le même navire, quelque soit la région, quelque soit la nature du projet, l’intérêt premier semble malheureusement être celui de quelques actionnaires qui n’ont strictement rien à battre de ceux qui vivent dans cette région, qui l’aiment et qui la défendent.
    David contre Goliath?

    Bon courage. Ne lâchez rien!

    Florence

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s