Tour du Haut Folin : EAK reporte sa décision !

2016_11_19_jsl

Par manque d’éléments de réflexion d’ordre budgétaire, le promoteur allemand EAK a décidé de reporter sa décision de réaliser ou non une tour au sommet du Haut Folin.

Une bonne nouvelle pour les défenseurs de la quiétude du site et des villages environnants !

Plus d’infos dans l’article du Journal de Saône et Loire du Samedi 19 novembre 2016 signé Nicolas Manzano.

 

Vous souhaitez nous soutenir moralement en tant que sympathisant : adhérez au Collectif en cliquant ici :
https://goo.gl/mKXGP5

Votre soutien ne vous engage à rien, sauf à vous tenir informé, et augmenter nos effectifs.
Il ne vous sera demandé aucune contribution financière, juste un soutien moral si vous adhérez à nos valeurs communes, décrites sur le blog.

Notre rôle jusqu’ici est : VIGILANCE, INFORMATION et PROPOSITIONS.

Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de poids si ce projet démesuré et dénaturant venait à prendre corps ! Nous ferions appel à vous à ce moment là.

Pas question que des investisseurs étrangers viennent faire de l’argent, gonfler nos impôts et dénaturer notre cadre de vie sans réagir !

NOUS COMPTONS SUR VOUS !

Adhérez au Collectif en cliquant ici :
https://goo.gl/mKXGP5

Merci d’avance !

Publicités

14 réflexions sur “Tour du Haut Folin : EAK reporte sa décision !

  1. Lavigie

    cette mise en ligne de l’article de Presse, confirme si il le fallait, que Monsieur le président du conseil departemental de Saône et Loire est un « amoureux transis » de cette tour mégalomaniaque, prêt par « amour » à rajouter 1 million d’euros d’argent public pour un business plan basé sur 6 millions…..l’amour rendant selon la formule parfois aveugle, il n’aborde pas les travaux nécessaires de voirie sur les 15kms entre Glux en Glenne et Arleuf , respectivement accès sud et nord de son « Totem » ( prétendant accueillir 200 000 visiteurs sur 350 jours par an ), qui pour tous les avertis des travaux publics,en considérant les modifications, le renforcement jusqu’à l’enrobé final et l’entretien pèseront eux quelques millions d’euros sur la collectivité , donc les contribuables…..la quiétude des villages du massif est donc loin d’être acquise, par ce retard, sauf à admettre qu’il annonce un retrait d’ EAK société allemande relevant d’un pragmatisme dans les affaires, ou « l’amour » est un paramètre inconnu.La vigilance citoyenne , à tous les niveaux reste donc plus que jamais d’actualité malgré cette mise en sommeil décisionnelle salutaire.

    J'aime

    1. ray

      il est à craindre que ce projet soit un goufre financier pour les collectivités locales notament pour la mise aux normes des routes qui reposera uniquement sur les communes riveraines comme Arleuf se qui suppose une hausse régulière de nos impots
      eak et les élus nous montre seulement le bon côté des choses
      ils oublient juste de nous parler des inconvéniants à savoir: la pollution aux particules fines résultant du trafic de cars que ça va générer, la pollution sonore, la gêne pour les habitants des voirs d’accès ce qui est mon cas, ces cars vont passer à quelques centimètre de ma façade.
      je souhaite que ce projet soit purement et simplement abandonné
      je refuse d’être le bombé de la soupe aux choux et tout cela pour une réalisation qui ne matchera pas et la c’est une certitude

      JE DIT NON A LA TOUR DE GUE

      J'aime

  2. Lavigie

    intéressons nous à l’interface de cette décision.

    EAK est une société allemande cotée en bourse à Munich.

    l’équilibre financier de cette jeune entreprise dépend de la rentabilité de ses sites existants, des banques et des actionnaires. (et ce dans des pays hors de France).
    EAK fonctionne pour la réalisation de la tour « Haut Folin » sur la base d’un prêt à 10 ans., 5 millions d’euros., un prévisionnel mini de 200 000 visiteurs, soit 2 millions en 10 ans , soit à 7 euros l’accès un chiffre d’affaire de 14 millions d’euros sur 10 ans.
    Un prévisionnel d’ouverture de 350 jours par an ….là les riverains du massif se gaussent, ainsi que tous les météorologues attachés à l’étude du massif.
    Coté collectivités (et leur élus de passage) , la banque des contribuables, ou les pertes sont trop souvent un paramètre ignorées ., la colonne débit va fumer, tant aucune étude sérieuse n’a été entreprise..sur le coût global final et pour 10 ans.d’argent public.
    Dans cette analyse un question fondamentale se pose, et devra être posée/
    Dans l’hypothèse de la défaillance financière d’EAK dans l entreprise sur 10 ans, cette tour qui existera est reprise par les collectivités ???? vendue au plus offrant à d’autres intérêts privés,,,??? laissée en friche pendant des années avant reprise à bas coûts???

    Ce projet démontre simplement que c’est un PPP déguisé, ce qui permets d’échapper à certaines contraintes pour une signature et un contrat définitif….ce qui n’échappe peut être pas au pragmatisme allemand pour leur business .

    coté business plan d’EAK tous les profs d’économie, ou élèves d’écoles de commerce de ce collectif sont invités à compléter cette analyse de base inspirée par le bon sens paysan .

    J'aime

  3. Lavigie

    N’oublions pas de saluer le travail journalistique, « pour rendre compte  » du journal de Saône et Loire, alors que du coté Nièvre (sauf erreur) c’est ‘l’omerta » de la part du Journal du centre., ce qui reste plus qu’inquiétant sur les prétendues informations délivrées aux 70 000 habitants du parc du Morvan et les 117 communes concernées, par bon nombre des porteurs de cette tour mégalomaniaque, ( voir la liste des 16 sur le site) .!!!!!!!!! ces manipulations de communication sont pitoyables et certainement pas en faveur de l’adhésion locale d’une majorité à ce projet. et qui ne fait que conforter toutes les oppositions à ce non sens touristique se déclarant de plus en plus à vouloir passer en force, dans les pires mépris et ignorances comme « outils »……

    J'aime

  4. Lavigie

    opposants…minimalistes ou extrémistes…profitons de ce « temps » mort » décidé par EAK pour revenir à la genèse , l’essentiel de ce dossier.
    Cette tour mégalomaniaque est aux mains de 16 élus politiques et politiciens pour des intérêts jusqu’à ce jour totalement nébuleux. aux retombées économiques pour les « autochtones » plus qu’incertaines ( et à la feuille d’impôts aliénée au délire)
    L’intox et le lobbying de ces élus n’est plus à démontrer dans ce dossier concernant sur le terrain les 70 000 habitants du parc et ses 117, communes.
    Force est de constater que sur ce dossier; que le respect , l’information et la loyauté décisionnelle auprès de la population Nièvre Saône et Loire sont quasi inexistantes.et qu’un abus de position dominante de ces élus reste une constante fâcheuse ( et qui fâche sur le terrain pour en faire une ZAD à court terme)
    La fin étant toujours au commencement il me parait vital de diffuser ce document afin que chacun puisse se faire avant d’agir ,avec son intime conviction, sur l’opportunité et la légitimité d’opposition à cette tour, portant le haut folin de 901m à 946m avec resto et boutique souvenirs,250 000 visiteurs sur des routes pour l’heure incapables d’en assurer le transit…

    Lao Tseu 6 siècles avant Jésus Christ: « Prevenez le mal avant qu’il n’existe, calmez le désordre avant qu’il n’éclate »…une pensée de 2600 ans à méditer sans attendre sur ce dossier.et en période de stand by salutaire mais peut être que très provisoire….tant l’orgueil des politiques et la finance restent redoutables…

    J'aime

    1. ray

      décidément ce projet fou et hors sol doit être abandonné, il faut absolument npous mobiliseret passer à l’action pour tout faire et par tous les moyens tuer ce projet dans l’oeuf et ceci pour éviter un réveil difficile pour nos collectivités empêcher la montée en flèche de nos impôts locaux et le saccage de notre massif pour le seul intéret d’une entreprise privée qui ne créera pas un seul emploi stable

      tous ensemble exigeons l’abandon de ce projet spéculatif vouer à l’échec

      J'aime

  5. ray

    SUITE
    après avoir alerté par différentes démarches auprès des décideurs région mairies parc du morvan c’est le silence radio à part quelques réponses vaseuses du parc rien d’autre
    que veut dire ce silence? peut être que certain ont été un peut vite en besogne en mettant la charrue avant les boeufs ou bien c’est le mépri le plus total des riverains de la départementale 500
    les élus craignent ils la confrontation?
    ils se targuent d’avoir réuni 300 personnes en 3 réunions sur un total de 70 000 habitants du parc personnellement, je n’ai pas eu l’info il parait qu’a arleuf l’info a été distribuée dans les boîtes aux lettre moi je ne l’ai pas eu peut être un oubli volontaire?

    face au manque de transparence couvrant ce projet, je suis conforté dans l’idée qu’il s’agit d’une opération purement financière engageant de l’argent public donc nos impôts à fond perdu

    c’est pourquoi avec d’autres arlequins nous disons NON A LA TOUR OUI AU TOURISME RAISONNABLE ET RAISONNE

    J'aime

  6. Lavigie

    COMMENT et au nom de quelle légitimité ????? l’initiateur du projet EAK pour le sommet du haut folin Sylvain MATHIEU, résident d’ARLEUF ,ingénieur forestier, président de Skimo a ‘t il pu vendre sur plan 350 jours de « visibilité » à 45 m de haut et d’accessibilité garantie à EAK sans légitimement considérer que cette tour est son « Totem » de 9° vice président de la région…entraînant dans son sillage un parc national (en maître d’oeuvre) de 117 communes et de 70 000 habitants sur son seul et très ancien fantasme touristicoéconomique,,, sans études dignes de ce nom et sans concertation basique nécessaire à tout aménagement du territoire.
    Un « caprice » d’intérêt ne devrait pas pouvoir ouvrir le coffre de l’argent public, qu’il soit national ou européen……

    J'aime

  7. Lavigie

    Les masques tombent-ils ????
    Dans le bulletin municipal d’Arleuf qui vient d’être distribué, Sylvain Mathieu , initiateur historique d’une « tour », 9° vice président à la région Bourgogne Franche Comté, sur sa page Skimo écrit : « comme il n’y a pas de restauration sur place EAK construirait un restaurant »…….

    Doit’on comprendre qu’en fait EAK, à 902m au milieu des sapins, et de nulle part, envisage de construire un restaurant ,boutique et terrasse panoramique à 45m ???????

    Doit’on comprendre qu’en fait le développement local n’est qu’un leurre pour drainer des millions d’euros d’argent public pour en aménager les accès ???????

    constatons , sans s’égarer, une cacophonie décisionnelle inquiétante entre tous les porteurs de ce projet tant celui ci patauge dans le flou et les approximations……….

    J'aime

  8. Lavigie

    Au delà de toutes autres considérations, vendre 350 jours de visibilité par an à 947m sur le Haut Folin est pure IMPOSTURE tant les relevés météo terrestres et aviation le démontrent…. et donc EAK devra concentrer sa rentabilité sur au mieux 200 jours par an pour vendre à 7 euros son point de vue du haut de sa tour à 45m d’altitude dépassant le sommet des sapins.et des nuages …soit 1000 visiteurs par jour, ,ce que aucun site du genre n’a jamais atteint. Anticiper un fiasco relève de la raison et de la conscience citoyenne……surtout lorsque quelques millions d’euros d’argent public sont dans la balance et à la merci des pires fantasmes de développement utopique.

    J'aime

  9. Lavigie

    Les « bâtisseurs » allemands d’EAK sont en passe de donner une leçon d’économie touristique, aux technocrates du Parc du Morvan et leurs affiliés politiciens.en chiffrant leurs impératifs:
    5 millions d’euros financement EAK, 1 million d’euros argent public pour la seule tour,
    200 000 entrées pâr an à 7 euros mini
    350 jours d’ouverture par an;
    aménagement des accès nord et sud et entretien par l’argent public

    leur report est une manière de renvoyer le Parc and co à leurs chères études, avant de présenter devant leurs banques et leurs actionnaires un contrat de partenariat, allant au delà d’une lettre d’intention, issue d’une visite au sein de leurs réalisations
    Le pragmatisme allemand ne se satisfera jamais de zone d’ombres ou d’omissions.pour leur business plan , leurs investissements, et leur cotation à la bourse de Munich.
    Du report à la fin de non recevoir il n’y a qu’un pas, ou la vox populi locale est aussi un paramètre pour EAK.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s