Compte-rendu de la réunion du CAC du 15 décembre 2016

paysage

Microsoft Word - 2016_12_15_reunion CAC Arleuf.docx

Notre toute nouvelle Association des Amis du Folin (AAF), issue du Collectif de Défense du Haut Folin a été conviée à une réunion du CAC du parc naturel régional du Morvan, le 15 décembre 2016 à 19h à la mairie d’Arleuf. Notre délégué pour cette participation était Michel RAY, adhérent résident d’Arleuf.

En voici son compte rendu :

Pour commencer on nous annonce que le C.A. décisionnel de EAK se tiendra fin mars début avril.

Le projet de tour nous est présenté comme faisant partie d’un projet global d’aménagement des sommets du Morvan, et que même si la tour ne se fait pas, le projet pour les sommets du Morvan ira au bout… prenant la parole j’ai demandé de préciser que la tour n’était pas indispensable, ce qui m’a été confirmé à deux reprises par les dirigeants du parc.

Il y avait un intervenant, que j’ai compris comme étant un organisateur de voyage venant de Paris, qui a dit clairement qu’il ne croyait pas au sommet des cimes, étant donné que l’offre touristique du secteur n’était pas suffisante…manque d’activité pour occuper un ou deux jours de séjour…Il affirme l’avoir testé par lui même, n’ayant pas réussi à trouver un restaurant sur le secteur de Glux, Arleuf et Anost en début d’automne et par une journée ensoleillée…

Les représentants du Parc pour l’instant font le forcing pour imposer cette tour, et conditionnent en toute contradiction l’articulation d’aménagements touristiques en la mettant au centre du dispositif…

D’après les représentants du Parc, les collectivités ne sont pas encore totalement engagées et peuvent se retirer à tout moment…

Reprenant la parole, j’ai abordé les problèmes de circulation sur la D500, pour seule réponse vasouillarde…nous mettrons en sens unique seulement pour les cars, persistant sur le sujet et la circulation des grumiers (activité forestière constante), ont m’a répondu que cela était l’ONF qui régulait le flux en les faisant circuler avant 10 h le matin et après 18/19h le soir, je leur ai fait remarquer que les riverains de la D500 ne dormiraient pas beaucoup…

Ayant toujours la parole, j’ai abordé les problèmes de pollution par les particules fines issues du trafic routier…pour seule réponse un blanc et j’ai bien senti que cela était le dernier de leur souci…

Pour le terrain réservé à l’implantation de la tour, il a été précisé que EAK le louait, mais sans en préciser ni les modalités ni le contrat.

Sur la pérennité du site il m’a été répondu que si la tour gestion EAK ne marchait pas, le Parc rachèterait à bas coût…à moins qu’une autre société ne soit intéressée…

En conclusion, sur le flou total concernant la tour EAK, on ne peut qu’exiger d’autres concertations avec les porteurs du projet et exiger la production d’études moins approximatives pour sa faisabilité.

Michel RAY
rapporteur AAF

Publicités

ASSOCIATION DES AMIS DU FOLIN !

i283726789527341871._szw1280h1280_

Le collectif de défense du Haut Folin est heureux de vous annoncer qu’il se transforme en « Association des Amis du Folin ».

Nous pourrons ainsi être partie prenante aux réunions organisées par le Parc Naturel du Morvan qui ne manquera pas soyons en sûr de répondre aux questions légitimes que des centaines d’habitants du massif se posent depuis le début de l’année 2016 :

• Il faudrait 200 000 visiteurs minimum pour atteindre la RENTABILITE,
Avez vous des études qui montrent que ce seuil est possible ? tous les ans ?

• Qu’est ce qui est prévu dans le contrat pour faire travailler des entreprises locales, utiliser les ressources locales et les emplois locaux ?

Quelle étude d’impact sur l’économie locale autre que les grandes promesses et les voeux pieux ?

Quel étude d’impact sur les effets négatifs en terme de pollution, ordures, nuisances dues aux circulations ?
Quelle sera l’empreinte carbone de ce projet ?

Quelle étude d’impact sur le biotope exceptionnel du Haut Folin ? Cela ne se résume sûrement pas aux trois poteaux de la tour…?

• Qui paiera si le projet capote après réalisation ?  Qui prend les risques ? Quel serait l’impact sur les finances locales (nos impôts, notre argent) ?
Les exemples de ce type de projets qui sont devenus des gouffres financiers pour les finances publiques sont hélas nombreux !

Le parc s’est payé une communication grand luxe, avec site internet et tracts dans toutes les boites aux lettres, pour mettre les gens devant le fait accompli. Tout cela ne ressemble pas à une volonté de dialogue.
Que ceux et celles qui n’ont pas apprécié la méthode et la teneur de cette propagande sachent qu’ils pourront dorénavant le faire savoir…
grâce à l’AAF, qui défendra vos intérêts et votre point de vue.

Nous nous engageons à être le relais entre les citoyens responsables d’un côté, et les pouvoirs public et l’administration de l’autre, afin que les décisions soient collectives et respectueuses de la volonté de la majorité.

C’est pourquoi nous avons besoin aujourd’hui d’être le plus représentatif possible et que nous allons faire appel très vite à vos adhésions.

Vous pensez comme nous que ce projet nuit à la tranquillité du Haut Folin et ne va pas dans le sens d’un tourisme vert raisonné ?
Vous craignez des dérapages incontrôlés des dépenses publiques ?
Vous êtes des centaines à vous être inscrits sur le blog en tant que sympathisants.

Vous pourrez bientôt adhérer à l’association via un formulaire sur le blog.
NOUS COMPTONS SUR VOUS ! MERCI

L’AAF (Association des Amis du Folin)