Tour EAK : abandon pur et simple !

Début Avril 2016 une délégation d’élus se déplaçait en Allemagne pour rencontrer les dirigeants d’EAK et importer le concept sur le Haut Folin sommet du Morvan et par là même imposer un objectif de tourisme de masse avec déplacement minimum de 200 000 visiteurs an sur 365 jours par an au nom du développement touristique et de l’économie locale …(??????)…

Un an après l’initiateur, et ces porteurs du projet sont toujours aux abonnés absents, pour en écrire la faisabilité , dans tous les aspects et respects du territoire, entité vivante étant loin d’être un désert à coloniser……

L’opposition à l’implantation de cette ‘tour » d’abord totalement ignorée ou méprisée, s’est constituée avec toutes les forces actives disant NON en reprenant toutes les impossibilités et en les détaillant, humainement et techniquement…. inlassablement pendant ces 12 mois. dans le seul objectif du raisonné et du raisonnable….pour ce massif de 17 sommets, ce parc naturel du Morvan de 70000 habitants et de 134 communes….

A cette expression citoyenne construite pas à pas depuis 1 an, représentant des dizaines, des centaines, des milliers de protecteurs de la nature et de l’eco tourisme, de la ruralité….. constatons la fin de non recevoir , le refus de débattre de tous les promoteurs de cette  » tour » qui au fil des mois est devenue plus un totem, ( aux intérêts nébuleux ) qu’un projet avec une utilité d’intérêt général, surtout lorsque l’on considère que des millions d’euros d’argent public sont en jeu pour en assurer l’accès et la viabilité..sur 10 ans.minimum

in fine rien d’étonnant, rencontrer les opposants, les entendre, les respecter, les écouter pour une autre écriture pour le futur équivaut à l’ABANDON pur et simple de ce projet de tour venu de nulle part et n’ayant aucune place à 901m sur ce poumon vert à défendre dans sa complexité et sa diversité….

La tour EAK c’est un Morvanland en gestation, pour le pire du tourisme, et sa décadence consumériste pour des intérêts purement boursier et ce sans le moindre objet de plus pédagogique quant’à la protection de la nature et de l’environnement, qui pourtant devrait pour notre survie collective demander un
degré d’exigence maximum au pied de ces 17 massifs du Morvan.

Publicités

3 réflexions sur “Tour EAK : abandon pur et simple !

  1. Garsdarleurésistant

    L’ABANDON TOTAL de ce projet EAK ne devrait plus être à démontrer, tant il n’y a aucun socle de viabilité ni d’utilité sur le sommet du Morvan, or on ne bâti rien sans fondations solides.
    Entre l’idée initiale quelque peu utopique voire mégalomaniaque et l’acharnement à vouloir concrétiser en marge des citoyens, des contribuables., au final de la population….l’initiateur, les porteurs du projet tour EAK, les décideurs et autres dirigeants locaux ou régionaux auraient été bien inspiré, avant de persévérer dans leur coup de force à l’implantation ,de se souvenir d’un certain Antoine de Saint Exupéry qui disait:
    « Pour ce qui est de l’avenir il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».
    Alors si il est clair que les robots des profits boursiers fussent’ils touristiques ne sont pas programmés pour tenir compte de cet élément de langage dans leurs objectifs, ….. il aurait été salutaire que les gestionnaires du territoire concerné l’aient intégré dans les paramètres de faisabilité au sein de la concertation démocratique minimum exigée en matière d’amenagement du territoire POUR et DANS L’INTÉRÊT GÉNÉRAL….que le parc ne se comporte pas comme un état dans l’état, sorte de dérive technocratique faisant l’apologie des technostructures de plus en plus hors sol des réalités et volontés des autochtones pour la préservation de leur habitats et de l’économie locale dont ils sont et resteront les acteurs.et les contributeurs.

    J'aime

  2. Lavigie

    Pour en finir avec cette « nébuleuse » tour EAK de l’absurde, de l’inutile et ses quelques millions d’euros d’argent public non définis ………sans oublier de préciser que ce sont des acteurs et décideurs français qui ont été chercher l’allemand EAK, que c’est celui ci qui a posé ses conditions d’implantation sur le haut Folin….il serrait souhaitable que la parc en assume la responsabilité et le suivi envers ses administrés…..mettons donc le Président et le Directeur du Parc face à leurs déclarations et intentions récentes:
    « L’année 2017 sera consacrée à la construction d’un diagnostic du territoire, à un bilan-évaluation du projet mis en place depuis 2008, à l’élaboration du projet « Morvan 2035 », fondement de la future charte. Elle sera l’occasion de consulter la population pour connaître ses attentes vis-à-vis de leur Parc naturel régional et de redonner un cadre renouvelé à l’action du Syndicat mixte »
    source: lettre d’information du parc n°55 de mars 2017

    Avenir dejà compromis puisque les demandes de rencontre de la part d’AAF conjointement avec riverains de la D500 sont toujours lettres mortes démontrant par là même l’antinomie.entre discours et réalité d’intention.
    Depuis 1 an l’omerta ou la duplicité plane sur ce projet, maintien une atmosphère délétère entre partisans et opposants de ce totem de tourisme de masse boursier en suspends par incapacité des développeurs à statuer entre le oui ou le non.
    Pour le NON à EAK tous les arguments techniques et humains sont écrits, pesés ,dosés mais force est de constater que les contradicteurs fuient tout débat, se réfugient dans leur fantasme de départ economico touristique empêtrés dans des contradictions qu’ils mettent eux même en place au sein du parc….cette situation, est comme cette tour totalement ubuesque, pose doute sur les compétences de gestion et de vision globale du Parc.pour écrire le futur de son domaine en adéquation avec sa population comme vecteur économique et de développement raisonné.

    Comme l’introspection ne semble pas être un outil courant au sein du staff du parc, craignons que cette bataille ridicule et sans issue se perpétue encore quelques mois voire années au risque de finir en ZAD…..une autre façon de faire connaitre le Morvan !!!!!!!

    J'aime

  3. assignéàrésistance

    Dans ce flux dérivant et tortueux et afin de cesser l’ambiguïté envers les pour ou contre ce projet de tour de 45m dédiée au tourisme boursier de masse sur le Haut Folin, sommet du Morvan à 901m……
    QUAND ????? le président du parc, le directeur du parc après plus d’un an « d’études », de manœuvres dilatoires, de procrastination sur le fond…vont’ils se décider à déclarer officiellement et sans réserves si ce projet est en cours de signature comme prévu initialement avec la société allemande EAK et ses quelques millions d’argent public annexés au contrat , ou si au regard de la faisabilité générale ce projet est abandonné …..le constat de fuite présent dans le management , et de décision de la part des responsables du Parc est inacceptable que l’on soit pour ou contre ce projet et ses conséquences sur les populations et les économies locales,…..
    depuis le départ le Parc est porteur de ce projet , le revendique il se doit donc d’en informer l’état de réalisation pour tous les administrés du parc qui en sont les résidents et les contributeurs de fait. sauf à considérer que la décision finale se fait en dehors de toute concertation des populations locales et usagers du massif…..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s