Le communiqué de presse du Parc Naturel régional du Morvan !

Publicités

14 réflexions sur “Le communiqué de presse du Parc Naturel régional du Morvan !

  1. CASSINI

    En fin de charte et en cours d’écriture de la suivante 2020/2035, le parc est à la croisée des chemins: ou continuer à se nommer parc naturel ou se nommer parc dénaturant….la financiarisation du massif du haut folin par ce projet de tour (ou d’autres espaces du territoire parc » ) en aura signé l’alerte….la résistance citoyenne à cette tour EAK devrait inciter les dirigeants du parc à jouer collectif et collaboratif à l’avenir pour l’aménagement de ce territoire.
    Force est de constater que l’allemand EAK à fait une analyse pertinente de l’état du territoire géré par le parc, n’a pas ajourné ce présent pour écrire son futur et renoncer in fine à cette prise de risque majeure quant’à son implantation., faire un copié collé avec un autre investisseur reposerait les mêmes problématiques..avec des résistances décuplées …..

    J'aime

  2. Garsdarleurésistant

    EAK ne pouvant pas appliquer son business plan, n’a pas donné suite à sa proposition d’implantation. c’est une décision d’entrepreneur qui pour les locaux et les opposants éloigne le tourisme de masse sur le massif du petit et grand Montarnu……
    Par contre lorsque le président du Parc, devant les cameras de la 3 bourgogne Franche Comté, affirme que le « projet » est maintenu à l’échéance 2020…on peut s’inquiéter , continuer à s’attendre à de nouveaux remous citoyens et un méfiance accrue envers le parc et son fonctionnement….

    J'aime

  3. CASSINI

    Attendons nous au pire. si.le projet Franco-Allemand est abandonné par le réalisme final d’EAK,
    le projet devient franco français, en effet le président du département Nièvre en accord avec le président du département Saône et Loire chapeautant le parc abandonne « sentier des cimes » pour nous inventer « toit terrasse » surplombant la bourgogne ou nous allons sans nul doute trouver comme acteurs l’ONF, la caisse de dépôt et consignation +caisse d’épargne puisque q’une grande partie du massif est du bois de rente de cette banque…..
    lorsque des politiciens deviennent maître d’oeuvre dans l’aménagement du territoire fiascos et gaspillage d’agent public son trop souvent au bout du chemin….

    « chemins des cimes »‘ ou « toit terrasse » comme disait Albert Einstein : »la folie c’est de refaire toujours la même chose et s’attendre à ce que les résultats soient différents »…..
    dés début octobre préparons nous. à réaffûter nos arguments pour préserver le haut-folin de projets démesurés et non concertés…..

    J'aime

  4. décidément, le parc ne tient aucun compte des échecs à peine le sentier des cimes abandonnés, voila qu’apparais un autre projet toujours dans le secret des bureaux de St Brisson
    nous vous appelons à rester vigilant

    J'aime

  5. ARLEUF

    L’aprés tour EAK peut enfin commencer (sauf nouvelle menace en réserve)…mais quand même et pour mémoire, ce « bazar » qui a duré 2 ans, semé la discorde sur 2 visions opposées du tourisme pour le Morvan, coûté un bras d’argent public pour sa promotion et son acharnement à l’imposer,……à la BASE est une pétition ????!!!!! « oui au sentir des cimes » lancée par un président d’association, présente sur le massif du Haut-folin 2/3 jours par an !!!!! adressée au parc pour soutient inconditionnel.
    Comment ne pas dire, au final de cet échec, à cet initiateur de l’ombre ayant œuvré en coulisse imbu d’autres pouvoirs…à l’égal de Jules Renard : « si l’argent public n’a pas fait votre bonheur de tour EAK (et son toboggan)sur un massif qui ne vous appartient pas….rendez le !!!!!

    J'aime

  6. ARLEUF

    D’après l’organigramme du Parc le pole « environnement », c’est un responsable de pole et 13 autres personnes spécialisées dans leur domaine…….
    Pour l’avenir il conviendrait donc qu’il ressorte une seule voix pour dire si le parc entends
    persister sur le Morvan DU sommet (ce qu’était le projet EAK) ou mettre en application le Morvan DES sommets (maillage des 17 répertoriés) .Tant que ce choix déterminant pour le tourisme ne sera pas clair et définitif, les rapports des populations concernées avec l’entité parc ne peuvent qu’être conflictuels et la suspicion d’incohérence ou de géométrie variable légitime.

    J'aime

  7. Paul-Louis CZAPEK

    L’abandon d’EAK c’est l’abandon pragmatique allemande d’une idée folle portée par les fantasmes d’un seul individu, relayé par un réseau et assumé dans l’ombre par un staff de 14 personnes au sein du parc à compte perdu d’argent public….100 000 euros fourchette basse toujours non démentie en y ajoutant 2 ans d’énergie en pure perte pour les pour ou les contre de ce délire de tour….donc 100% fiasco en termes de futur pour les uns comme les autres…gaspillage consommé pitoyable…
    Comment comprendre que le Mont Beuvray qui culmine à 807m, aménagé pour un large public ou il y a quelque chose à faire culturellement et à voir géographiquement à l’horizon par tous temps et à toutes saisons pouvait être complété par un sommet plat de 901m désertique d’accès difficile, sans intérêt ou il n’y a rien à voir, qui n’a hébergé au cours de son histoire, qu’une antenne militaire devenu civile pour TDF et téléphonie.et reste sans intérêt sauf le service rendu….
    In fine le parc est coupable (président et directeur) de ne pas avoir rejeté d’entrée ce projet, que tout bon sens financier et technique désignait comme impossible….non raisonnablement finançable sur fonds publics disponibles…immédiatement et à long termes…
    Si l’entité parc ne change pas avec cet échec notoire de paradigme, il ne peut esperer aucun soutient, ni aucune crédibilité de la part des « indiens résidents » (70 000 ) du territoire « Parc ».
    si le président JOLY le 15 décembre 2016 déclarait que la tour n’était pas indispensable…il conviendrait de considérer en retour qu’à 5 millions d’euros de dotation annuelle;..le parc n’est pas obligatoirement indispensable et qu’il convient d’en statuer démocratiquement sur le fond et par une forme de concertation citoyenne transversale.
    Le parc est en cours d’écriture de sa charte 2020/2035/ il serait bien inspiré de faire une auto analyse pointue sur la précédente avant d’éditer un bis repetita de méthodes de management obsolètes aliénées par quelques caciques hors sol.

    J'aime

      1. Paul-Louis CZAPEK

        effectivement, comme le dit M;Ray comment ne pas s’interroger de la future présidence du parc,
        lorsque l’initiateur de la tour EAK, (par ailleurs invisible dans les débats) après son abandon par EAK est candidat à la présidence si l’on croit la source de ce média/
        http://www.creusot-infos.com/news/bourgogne-franche-comte/bourgogne-franche-comte/qui-sera-le-prochain-president-du-parc-du-morvan.html
        est ce que cumuler les conflits d’intérêts à plusieurs échelles des pouvoirs locaux départementaux et régionaux ne devraient pas être une exclusion à cette candidature, ???
        comment croire que l’entité « parc » n’est pas une officine et un bras armé politicien ou l’intérêt général n’est qu’une valeur d’ajustement opportuniste ???? et donc souffre d’une adhésion citoyenne légitime par suspicion elle même légitime….sa charte 2020/2035 en dépends par introspection sur celle en cours….

        J'aime

  8. Paul-Louis CZAPEK

    dernière ligne droite avant l’entrée dans 2018, après cet abandon salutaire d’EAK au quel l’association à largement contribué, quels objectifs pour être force de proposition « futur du haut folin » dans un siége acquit de haute lutte au sein du syndicat mixte « parc du Morvan »….,,,????? d’autant que des projets aussi fous sont loin d’être abandonnés et peuvent refaire surface à tout moment et par surprise…les porteurs ont essuyés un revers mais en aucun cas ont jeté l’éponge, cet espace naturel, bien que protégé, reste le cœur de convoitises financières et politiciennes….

    J'aime

  9. Paul-Louis CZAPEK

    retour à la case départ et apologie de l’échec…triste constat fin 2017. préparons nous à réinvestir notre opposition haut et fort à une tour sur le Haut -Folin…
    l’initiateur de ce projet incongru et sans objet est un certain Sylvain Mathieu en tout premier lieu résidant d’Arleuf et président d’une association Skimo opérante 3 /4 jours par an à grand frais d’argent public pour son chalet à usage unique en Preperny… Tour qu’il revendique à titre personnel dans les lignes de la publication « vents du Morvan »….
    Force est de constater que dans le bulletin municipal d’Arleuf2017 fraîchement distribué, sylvain Mathieu persiste dans sa volonté d implantation de « tour » au sommet du morvan (alors qu’EAK en a décliné la rentabilité le réalisme concernant les infrastructures et les accès)…
    Le seul problème majeur, dans le concept et pour la collectivité est que Sylvain Mathieu devient le président du parc du Morvan, a donc tous les pouvoirs pour persister dans son fantasme de développement du sommet du Morvan…nomination d’autant plus critique que Sylvain Mathieu est au cœur de conflits d’intérêts majeurs et flagrants par une accumulation de casquettes..dont il n’entends pas se séparer
    il est clair que l’agent commercial de la tour EAK sur le haut folin reste Sylvain Mathieu puisque c’est écrit noir sur blanc par lui même….et qu’il revendique toujours sa pétition oui au sentier des cimes…
    Le parc persiste à rester zone de conflit et en a fait le choix par cette nomination dont acte.

    J'aime

  10. entièrement d’accord avec cette analyse
    ce projet de tour est non seulement absurde mais totalement hors sol Mr Mathieu ne cherche qu’une chose SATISFAIRE SON EGO à grand coup d’argent public jouer avec notre argent ne le dérange pas du tout il suffit de voir comment il utilise les chalets de préparny entièrement financés par de l’argent public pour une ouverture de 3 à 4 jours par an

    heureusement le ridicule ne tue pas mais son nouveau projet de tour au haut folin s’inscrit dans la stratégie de l’échec

    Mr Mathieu revenez sur terre les Morvandiaux n’on pas à éponger les faillites de vos délires!

    AAF à des propositions prenez les en compte

    Pour info: un nouveau projet de tour signifie pour nous une nouvelle lutte

    J'aime

    1. CASSINI

      il est constant, que la capacité à analyser un « échec » nécessite en premier lieu de l’humilité,c’est à dire accepter de s’être « égaré », d’accepter la contradiction ,de considérer les arguments d’une opposition de masse, d’éviter de considérer ses visions personnelles comme vérités incontournables et surtout ne pas s’égarer à fixer en entrée de fonction, comme « futur » un projet rejeté par des pros du tourisme de masse , initialement totalement irréaliste et inutile pour la communauté locale…
      Comment croire que Sylvain Mathieu puisse avoir une vision globale( dans sa complexité) pour allez défendre la charte 2020/2035 et le destin de 15 ans pour le parc (et les « indiens qui le font vivre)???
      son parcours inspire un charisme à géométrie très variable et des compétences très insuffisantes pour « fédérer » une dynamique quant’au renouvellement du label « Parc » sauf à considérer que les jeux sont déjà faits dans les officines politiciennes, avec une charte écrite depuis longtemps et dont, dans son futur, son seul rôle soit de « valider » devant le spots les cameras et la presse…..le « parc »peut’il fonctionner sans ce fauteuil encombrant…la vraie question à l’heure ou la dissolution du parc a été largement évoquée et argumentée sur le terrain et les salons « bunkerisés » de cette nébuleuse coûteuse mise à jour…..
      en prise de poste il se doit également de publier le coût de l’échec de la tour EAK….50000,100000,200000 euros plus? perdus dans des cabinets conseils des actions stériles
      avant d’en remettre une couche…… sauf à considérer qu’il en reprenne aveuglement le passif ,que son siége lui ait été accordé pour service rendu…en cachette et manipulations des populations….dead line passionnante pour se débarrasser ou non de tous ces mille feuilles vampires d’argent public qui ruinent les énergies ou bon nombre ne font que justifier des salaires à brasser de l’air (ou à le pomper expression de la climatisation en circuit fermé)/
      La tour EAK fait jurisprudence, le combat juridique n’en sera que plus simplifié si un retour à la raison n’est pas inscrit sans délai….par ce président s’annonçant irrespectueux et ayant la tronçonneuse de »racines » agitée et facile…..

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s