Défense du Haut Folin : restons sur nos gardes !

Sylvain Mathieu, fraîchement élu président du parc naturel régional du Morvan, réitère dans le bulletin municipal d’Arleuf sa volonté de construire une tour sur le sommet du Morvan.

L’AAF, forte de ses centaines d’adhérents et de ses milliers de sympathisants, reste plus que jamais vigilante !

Publicités

13 réflexions sur “Défense du Haut Folin : restons sur nos gardes !

  1. collectif D500 Arleuf

    Avec cette nomination cooptation sous forme d’élection, le parc retourne dans un passé rétrograde et ruine sa mutation vers un esprit collaboratif de construction pour son avenir 2020/2035…..résidents d’Arleuf anti tour mais pas anti tout pendant les derniers mois nous avons participés sincèrement à croire que le parc allait se débarrasser par une analyse de ses échecs de ses travers clientélistes et politiciens….à la réunion ‘charte » de St honoré le président Joly ( en présence du directeur Caumont) nous assurait ( M ray et moi même au nom d’AAF) allions être reçus pour exprimer nos propositions suite à l’abandon d’EAK qui se profilait…..décembre 2017 nous attendons toujours ce qui démontre le mépris total de l’ex président Joly. et sa procrastination..politicienne à fuir…
    Comment croire que S,Mathieu littéralement scotché à son fantasme skimo de 2009, balayé par 2 fois et en dernier par le réalisme socio économique d’EAK ne persiste pas dans son orgueil et sa psychorigidité….comment esperer une vision neuve et globale de développement d’ici 2020 ??? à ce jour vu d’Arleuf et étant plus proche de ses méthodes, de son comportement et de son réseau…aucun espoir à attendre…S Mathieu ne concède que contraint et forcé, d’ou effectivement la nécessité absolue en permanence de faire force d’opposition, en l’affaire JAMAIS de tour sur le Haut Folin, le parc n’a aucune nécessité d’intérêt public sur fonds publics de lui accorder son « totem’ né dans son assos active 4 jours par an et dont d’ailleurs le chalet de Preperny se devrait d’être remis à la disposition de TOUTES les assos sportives actives sur le secteur puisque entièrement financé par la collectivité….
    Enfin ce n’est pas à S Mathieu de décider ou de s’autoproclamer hors conflits d’intérêts une transparence d’intérêt général pour l’éthique minimale d’un président, ne pouvant être accordée par héritage ou cooptation…..
    préparons nous donc à réactiver nos actions sur le fond et la forme après un enfumage en bonne et due forme et ce retour dans un passé détestable…

    J'aime

  2. garsdarleurésistant

    Quelle curieuse entrée en scène de ce président très proche de l’ancien …..
    en déclarant d’une part dans le JDC:
    « que le parc refasse la preuve de sa légitimité..on demande encore trop souvent à quoi sert le parc »
    « je voudrais que les habitants du Morvan ainsi que leurs élus se le réapproprient »
    curieuse façon de remercier son prédécesseur qui la coopté et posé sur le fauteuil….!!!!
    et d’autre part dans le bulletin municipal d’Arleuf: qu’il fera la tour haut folin pour faire aboutir son idée de 2009….
    si on y ajoute la déclaration très énigmatique dans le JDSL:
    « le sentier des cimes a été une locomotive, il manque des wagons »
    grand écart et oxymore semble être inscrit au programme et qu’un décodage soit une obligation permanente dans la com pour le citoyen administré du parc
    Relevons aussi JDC : » ne pas attendre 3 ans pour commencer à mettre en application les idées de la charte (on suppose celle en préparation depuis des mois 2020/2035)…alors pourquoi passer du temps de l’énergie et de l’argent public à en écrie une nouvelle alors qu’il suffirait de faire des avenants à celle existante….et que force est de constater qu’en permanence s’applique et s’appliquera la géométrie variable sur les résolutions puisque bien malin est celui qui peut affirmer une prospective sur 15 ans, tout en zappant (auto amnistie) les échecs des années passées sur celle en cours…..
    sans vouloir être sévère et critique à outrance…si ce nouveau président ne quitte pas les recettes et les travers de secrétaire départemental d’un parti politique et ceux d’une présidence d’une assos locale insignifiante pour l’intérêt général (sport de niche 4 jours par an)….alors il ne pourra qu’être clivant et rater les prétentions qu’il affiche dans la prise du trône….
    le parc est un vaste territoire complexe dans sa sociologie, sa démographie et ses besoins, une machine de 54 salariés et quelques millions d’euros annuels en dotation..
    Ne pas confondre pouvoir et abus de pouvoir, position dominante et abus de position dominante lui seront salutaire…présider n’est pas régner tous les présents residents au sein du parc ne sont pas des « sujets » mais des « citoyens » entendant être respectés sur le fond et la forme pour décider collectivement si le « parc » doit disparaître ou rentrer assaini dans l’ère 2020/2035…choix binaire sans échappatoire possible ni bidouillages politiciens obsolètes…
    Arleuf et skimo.si ils sont le centre de son monde , de ses avidités perso ne seront jamais le centre du parc du morvan, c’est la base même du respect des autres et de son  » élection » qui à défaut d’être réellement démocratique et représentative sur les enjeux est néanmoins incontestable ….
    nous sommes condamnés à faire avec…mais le chèque en blanc est déjà rejeté…..
    à bon entendeur saluts citoyens

    J'aime

  3. CASSINI

    Devant le nouvel ‘affrontement qui se profile, par la provocation de Sylvain Mathieu élu président avec sa vision mono centrée Arleuf et Haut Folin, ou il a déjà obtenu sur fonds publics son chalet (Skimo ) ouvert 4 jours par an et totalement indisponible pour les autres assos sportives du massif….rappelons la liste des communes composant le PNRM/
    Cote d’or 29 communes canton Arnay le duc 9 su 92 canton Semur en auxois 20 sur 89.
    Niévre 50 communes canton Château Chinon 27 su 40 canton Corbigny 13 sur 47, canton Luzy, 10 sur 32
    Saone et Loire 20 communes Canton Autun 1 10 su 27,canton 2 10 sur 26..
    Yonne 18 communes canton Avallon 10 sur 27 canon Joux la Ville 8 sur 44
    villes partenaires 6 communes…..
    Il conviendrait donc que le nouveau président Mathieu ne s’imagine pas gourou tout puissant de ces 4 départements vu de sa cuisine d’Arleuf au pied du Folin, qu’il envisage un horizon moins obsessionnel, qu’il quitte ses bois pour visiter ceux de ses voisins, puisque sa mission est de gérer une charge GLOBALE supposée COLLECTIVE et UNITAIRE par sa nouvelle fonction, encore faudrait’il qu’il passe de l’intérêt personnel à l’intérêt général sans équivoque, sa déclaration concernant la tour ne l’indique pas….soyons donc présents solidaires pour nous éviter qu’il nous égare sur un chemin de traverse obsolète combattu avec force, pugnacité et détermination depuis des années et dont l’abandon d’EAK est notre succès pour nos finances.collectives ou individuelles….la mégalomanie à les limites de notre présence et du destin que nous entendons écrire en commun sur le territoire du parc entité totalement artificielle et non indispensable

    J'aime

  4. collectif D500 Arleuf

    oxmore en toile de fond pour 2018

    Pour le « tourisme » le parc, depuis des mois prétends, écrire jusque dans ses « bistros charte » le Morvan DES sommets, à peine élu le nouveau président reprends sa vieille idée de 2009 du morvan DU sommet , il serait puéril de penser que cette nuance est un détail insignifiant…., tout et son contraire ne pourra jamais écrire un futur serein , viable et équilibré, ne peut que réveiller les pires antagonismes de terrain, des mois de « combats » in fine stériles.
    A Arleuf le collectif D500 est le voisin géographique du « Président Mathieu » nous attendons donc qu’il sorte de l’ombre (qu’il affectionne au regard du passé) pour clarifier, statuer sur Morvan DES sommets ou morvan DU sommet….comment penser qu’un président de parc en cours de renouvellement de charte puisse en faire l’impasse, d’autant que rappelons le : le président Mathieu du parc est aussi 9° vice président (et unique pour la Nièvre) de la région Bourgogne Franche comté ce qui là encore ne peut être considéré comme insignifiant sur l’image et l’écriture du parc à l’horizon 2020/2035…
    De plus le déficit de communication dénoncé depuis des mois et qui ne semble pas évoluer ne peut qu’entretenir une suspicion légitime quant’a la participation citoyenne visant au renouveau du fonctionnement de ce syndicat mixte « parc » dont beaucoup et de façon exponentielle critiquent l’utilité dans le ratio coût/résultats sur fonds publics, que 54 salariés sont plus ou moins otages de la dynamique future et de ses prises de décisions…
    le collectif 500 est attentif et prêt à défendre l’intérêt général pour la sauvegarde du massif du haut folin et reste contributeur pour écrire le morvan DES sommets sur le vaste territoire défini par le parc, qu’aucun « mirage » ou solution miracle ne sauraient sauver du déclin constaté..par des coms détestables sur le fond et la forme.
    Pour info nous avons préventivement réactivé notre pétition 27895 sur mes opinions .com

    J'aime

  5. LAVIGIE

    le futur est à inventer non à copier…..
    En ce qui concerne l’aménagement du territoire, sur fonds publics ou PPP on pourrait s’attendre à une consultation « d’intérêt public » ,en plein jour des tenants et aboutissants.

    Nul besoin d’un cabinet d’analyse politique pour constater que le nouveau président du parc, secrétaire départemental d’un parti politique en implosion a été propulsé par cooptation sur la plus haute marche des pouvoirs du « parc », si l’on ajoute qu’il est déjà 9° vice président à la région …ceci confirme cela …..dont acte.
    « directoire » du parc officine politicienne…grief illégitime ????

    Une lecture attentive (et conseillée) des statuts du syndicat mixte de parc naturel régional du Morvan fait apparaître une véritable usine à gaz, un mille feuilles de pouvoirs, contre pouvoirs, niches d’influence à tous les niveaux de la pyramide de l’exécutif, ou écrire que l’on voit mal comment cette « machine » ne peut qu’engendrer in fine que de l’impuissance n’a rien d’illégitime.Le financement régulier de cabinets, de consultant extérieurs pour tenter de faire le tri dans le fouillis des consultations et présenter une synthèse « en vu de » n’est que l’expression de cette dichotomie dans le fonctionnement général face aux populations du territoire parc qui en sont les contribuables. Que d’être en permanence mis devant le fait accompli est de moins en moins toléré et tolérable

    A l’heure donc ou le parc prétends écrire la nouvelle charte adaptée à la situation actuelle et future, il conviendrait donc de réviser les statuts pour une « gouvernance » plus réellement collégiale en remettant l’ascenseur au niveau du citoyen contribuable des utilisateurs ,des forces économiques hors lobby etc etc en lieu et place de ces étages nébuleux et un président mandarin ,tout puissant à accès filtrés.

    Que le président Mathieu à peine nommé remette son échec de « tour haut folin », macéré perso depuis 2009, en affirmant qu’elle se fera démontre d’entrée qu’il est incapable de sortir de ce cadre de tourisme, que le danger d’exacerber des conflits hors sol lui échappe, qu’il est à la limite de confondre autorité et autoritarisme par cette nouvelle fonction, n’engendrer que mépris envers des avis et expertises contraires par des décisions autocratiques que d’ailleurs ce blog n’a fait que mettre chronologiquement en évidence concernant ce projet, ressemblant plus à un « totem » avec nécessité de créer un besoin autour, pour quelques intérêts nébuleux qu’un aménagement du territoire cohérent , viable et respectueux du sommet du Morvan, de ses habitants et de ses utilisateurs.
    N’est-il pas écrit sur le site du parc,à la veille de sa confrontation au renouvellement imposé par la loi :  « ……le parc doit renouveler ses vœux de mariage, en quelque  sorte, avec ses usagers,avec les instances de l’état, la région, les départements et le CENTRE NATIONAL de PROTECTION de la NATURE…. » ?????
    le Président Mathieu, puisque reprenant le « passif » pour porter un « futur » ne serait’il pas bien inspiré d’oublier quelques certitudes et suffisances politiciennes et partiales dans cette entrée en piste calamiteuse avec sa tour, ou sa volonté de vouloir fédérer des forces pour un futur viable de l’entité parc est plus que douteuse ???? quoi qu’il en soit d’entrée il imprime une suspicion déplorable , détestable, clivante n’encourageant pas à le suivre en confiance et avec espoir pour que le parc « nouveau » ne soit pas un bis repetita d’une machine obsolète dévorant beaucoup d’argent public pour un piètre résultat et…. jour après jour…. jetant le doute sur son utilité….si l’ancien président JOLY avait déclaré que la tour n’était pas indispensable, le coopté MATHIEU se devra de prendre la suite sur le fond et la forme sauf à se ridiculiser et marcher à l’envers de tout futur, renier celui qui l’a mis sur le trône….

    SI et seulement SI ce projet de tour avait été mis en concertation généralisée et citoyenne, il est fort probable qu’il n’aurait pas été nécessaire d’attendre la décision d’EAK pour le mettre DÉFINITIVEMENT aux oubliettes , et qu’AAF serait devenu acteur majeur au sein d’un directoire rénové du parc pour faire vivre le massif du Haut Folin, ses populations et ses utilisateurs qu’il veut promouvoir ,tout en le protégeant, ce qui est le plus haut niveau de l’écologie intelligente et pragmatique pour un futur viable…..un objectif à ne JAMAIS abandonner quelque soit le président tout en souhaitant qu’il soit le plus compétent possible, libre d’une vision globale d’intérêt public

    J'aime

  6. garsdarleurésistant

    Au delà de l’échec par 2 fois, mal digéré par Sylvain Mathieu initiateur d’une tour depuis 2009 par son assos Skimo..sur le haut folin.
    restons lucide et pragmatique.
    Comment, même en temps que président du parc est’il en capacité de dire qu’EAK ces supers pro du genre dans l’implantation et la construction,dans son abandon n’a pas évalué l’irréalisme de son projet?
    Après cet abandon qui fera jurisprudence, comment va’til lever des fonds publics de la commune à l’Europe pour implanter son totem sur un terrain d’état (ONF) ,, à l’heure ou le contribuable local est sous un couvercle de menaces,????
    Sauf erreur dans le budget 2018 du conseil régional section tourisme, la « tour » n’est pas à l’ordre du jour donc encore moins budgétée…donc tout l’argent public mis pendant des années à ce projet est à mettre à la ligne pertes….et sans aucun profits pour le tourisme de terroir qu’il prétendait révolutionner, et dont d’ailleurs seuls ceux qui y croyaient in fine sont les victimes…
    le Parc souffrait d’une image désastreuse en ce qui concerne la consultation citoyenne dans ses prises de décisions Sylvain Mathieu dans son intronisation déclarative péremptoire n’annonce aucun changement sur la méthode de gouvernance: en « cachette » et dans l’intérêt de minorités actives.et de clientélisme flagrant…. c’est ce qu’il faut en toute lucidité et pour la suite retenir tout combat se devant de s’adapter au terrain et non à l’idéologie. , le Haut Folin reste à protéger de tous les predateurs affichés ou sous terrains….

    J'aime

  7. Bregognonmorvandea

    Il conviendrait de « recadrer » ce nouveau président politiquement catapulté et accroché à son projet de tour, sur le règlement d’intervention de la Région concernant le syndicat mixte parc du morvan …étant 9° vice président en poste il n’a aucune excuse de l’ignorer ou de transgresser ce contrat de plan:
    aide au fonctionnement du syndicat mixte
    appui aux interventions du Parc sur son territoire notamment dans les domaines suivants:
    a) préserver et valoriser la qualité des milieux naturels et maîtriser l’évolution des paysages, grâce à une activité agricole confortée.
    b)promouvoir un développement harmonieux de la foret
    c) renforcer le tourisme dans le respect des équilibres locaux
    d) promouvoir le développement cultuel, l’éducation et l’information
    e) améliorer la qualité du cadre de vie et assurer la cohérence des aménagements….

    rappels succincts démontrant que AAF et collectif D500 dans leurs combats contre la tour EAK ou une copie « Mathieu » à venir s’inscrivent parfaitement dans ce contrat de plan et sont donc toujours légitimes pour être entendus et respectés.forts de leurs adhérents soutiens techniques et juridiques, sympathisants proches ou lointains.
    Le nouveau président Mathieu sembles s’accrocher à un passé périmé, à l’heure ou SEUL un changement de paradigme peut sauver le Morvan de son déclin malgré de l’argent public qui a toujours été disponible et dont il convient de faire un bilan de « rentabilité » et d’en corriger les effets néfastes….si le parc refuse cet audit la vox populi (surtout celle des contribuables) pourrait bien l’y obliger…..

    J'aime

  8. P.L.C.

    Sauf à continuer en « relations » à évoluer dans un monde de bisounours ou un marché de dupes avec le « directoire » du parc, rappelons qu’EAK a mis un terme aux fantasmes de tour portés depuis 2009 par Sylvain Mathieu, « tour » qu’il n’a jamais cessé de revendiquer au cours de ses écrits et déclarations médiatiques pendant toutes ces années. dont acte..
    Mais notons que pendant 2 ans dans la confrontation, animant les pour ou contre dans ce projet, cet « initiateur » et « promoteur » n’a JAMAIS participé au moindre débat, ni encore moins défendu in vivo « son projet skimo » devant les populations aliénées au parc
    IN FINE peu importe que Sylvain Mathieu devienne président du parc, c’est à lui de se conformer à la fonction et ses obligations MAIS les centaines de pages techniques et juridiques pour dire NON à une tour sont en réserve et prêtes à tout nouveau combat sur le fond/
    La question fondamentale reste : « POURQUOI une TOUR »…réponse pour l’heure restée sans réponse ou fuite argumentaire….sauf à considérer que la parc a besoin de son totem pour s’affirmer et exister il conviendrait de rentrer dans un autre paradigme pour un futur VIABLE du territoire,, ce que le départ « présidentiel » de Sylvain Mathieu rends légitimement « incredible »….soit à dire un soutient citoyen toujours sur la sellette ce qui semble être le plus mauvais plan pour son renouvellement et l’écriture d’une charte 2020/2035 crédible dans la considération citoyenne affichée……..Pour beaucoup le Haut Folin reste une zone à défendre il serait temps pour le parc de l’entendre sauf à poursuivre une guerre de tranchées sans issue avec un « général » hors sol

    J'aime

  9. Bregognonmorvandea

    Dans cette « agitation égotique »…il convient que chacun reste attentif et fasse la différence entre ce qui se passe en « façade » ou en « coulisse » au sein de la nébuleuse directoire du parc sous le couvert d’un syndicat mixte aux composantes parfaitement nommées.
    Dans le cadre de la communication vis à vis des « indiens »de ce territoire force est de constater que la duplicité, dire tout et son contraire, fait partie de jeux politiciens, s’adaptant par opportunité au « vents » comme les girouettes..
    devant cette complexité d’analyse due au brouillage, faire appel à la mémoire permets néanmoins de statuer ».
    En l’affaire Sylvain Mathieu et sa « tour » depuis 2009 n’a jamais réussi à aboutir; la fuite d’EAK a mis un terme technique et financier à ce grand délire dans son concept.
    Face à cet échec personnel , en famille, non digéré devenu Président du parc par les méandres politiciens, il tente de remettre un produit périmé en tète de gondole….mais après examen du cadre légal et ses textes pour le renouvellement de la charte parc 2020/2035, la tour »Mathieu » est exclue d’entrée, puisque ne correspondant en rien aux notes d’enjeux, allant de la commune, des com com, au département, à la région, à l’état jusqu’à l’Europe…
    Ce qui reste néanmoins à craindre est que le Président Mathieu scotché à son « fantasme » plombe le futur du parc par sa psychorigidité et ses incapacités à tourner les pages sans issue..
    Il conviendrait aussi de lui rappeler que la « tirelire » de l’argent public n’est pas mise à disposition sur le coin de son bureau, que la clé du « coffre » nécessite d’en obtenir le code….sauf à financer sa tour par sa fortune personnelle et en faire dont à la collectivité sans la moindre « exigence » à la charge des contribuables…..

    J'aime

  10. garsdarleurésistant

    Dans l’article du Journal du Centre daté du 13 janvier 2018

    le nouveau chef de corps du Parc sonne du clairon :
    « on a perdu la bataille mais on a pas perdu la guerre »

    il affirme donc qu’il entend poursuivre sa croisade entamée en 2009, pour coloniser et occuper le Haut Folin pour y installer sa tour au prétexte touristique et pédagogique dans un désert de sapins isolé de toute vie attractive.

    Le 3° assaut est donc en gestation en reprenant les mêmes consultants et supposés experts pour parvenir à « poser » cet objet métallo boisé à 901m.
    Les habitants et leurs activités , quantité négligeable et ignorée lors des 2 assauts précédents ne semblent pas prendre plus de place dans la stratégie 3.

    Alors quelles officines, quels lobbys, quels intérêts sont à la manœuvre pour aller installer un tel « donjon » à coté d’un relais télé + téléphonie de 100m de haut jouxtant un bâtiment militaire désaffecté sur 1 sommet classé natura 2000 accessible au final par 3 routes classées forestières ou statistiquement c’est le mauvais temps qui sévit 180 jours par an…. ?????!!!!!…

    Sylvain Mathieu serait énarque ou polytechnicien on pourrait admettre un certain décalage entre projet et réalisation, mais il est ingénieur forestier ONF et habite à Arleuf au pied du massif…….en qualité de président SKIMO anime 4 jours d’ouverture par an son assos de ski de fond….donc est aux premières loges pour évaluer les arguments techniques et financiers qu’AAF et collectif D500 mis en avant dans la résistance au projet EAK. Projet selon lui « locomotive » dont il admets (JSL) qu’il manquait des wagons mais dont on peut surtout dire haut et fort qu’il manquait essentiellement des rails … !!!!

    Sylvain Mathieu nouveau président du Parc, en exergue ,entends « guerroyer » ,mais il se devra de préciser pour qui et contre qui , cibler clairement et officiellement ses « ennemis », base élémentaire de tout combat loyal sur le territoire du Morvan en général et sur le Haut Folin en particulier sur lesquels il entends , en profession de foi,« régner » mano militari.

    D’autre part Sylvain Mathieu tout président du parc qu’il soit devenu doit se conformer à la charte en cours respectant tous les enjeux en cours qui en fixe le cadre strict et légal ,dans cette « guerre » qu’il relance, jusqu’en 2020 il y sera contraint, anticiper que le renouvellement du label Parc est acquit est un manque de discernement qui devrait l’inspirer à éviter tout chaos dans sa présidence et à fédérer autour d’un concept de participation citoyenne en lieu et place de tous les passages en force d’un passé révolu dont il semble par ses propos médiatiques belliqueux, en reprendre le flambeau….
    échec « tour »jamais deux sans trois à l’horizon de 2018/2019/2020 ??????

    J'aime

  11. CASSINI

    «  ne jamais perdre la place de l’humain » édito parc du Morvan Janvier 2018……..incantation opportuniste ou volonté fixant un cap ?????……

    Dans ce projet de tour touristique sur le sommet du Morvan (901m), dernièrement abandonné par le bâtisseur et exploitant allemand EAK….après quelques mois qui semblaient être un retour à la raison…le nouvel assaut de son initiateur depuis 2009 Sylvain Mathieu récemment commencé dans le microcosme du bulletin municipal d’Arleuf, réitéré dans les colonnes du journal de Saône et Loire et du journal du centre …de faits perpétue le plus DETESTABLE de la « méthode » du Parc , c’est à dire convoquer, dans des informations intimistes, ou pseudos consultations citoyennes…pour in fine venir expliquer et devant une minorité convoquée , ce qu’ils ont décidé de faire et déjà acté ( pour mémoire la plaquette oui au sentier des cimes, la pétition de l’époque d’EAK en a été la plus flagrante et à fort coût démonstration de cette méthode et ses 16 élus du « club »à la manœuvre)….
    Alors espérer à l’heure ou Sylvain Mathieu devenu par jeu politicien « discret » président du parc, que le directoire du parc va changer de paradigme sur la « méthode », sans que des actions citoyennes visant à l’y obliger est peu probable…
    Pour reprendre le titre de l’article et le compléter, la vigilance se doit à nouveau de préparer une résistance structurée au regard d’un passé encore récent pour mettre en évidence ce projet sans aucun futur viable et surtout sans aucun besoin appelé par les populations majoritaires locales, ayant bien d’autres soucis de développement dans un Morvan en péril et en désertification, sachant et en aucun cas pouvant être sauvé par un « totem »…

    Sylvain Mathieu va devoir en plein jour défendre la légitimité de son projet, ne plus évoluer en zone nébuleuse de pur dogmatisme sans le moindre réel technique et financier sans risquer au cours de son mandat d’être le gourou depuis 2009 de : « notre dame du folin »….

    J'aime

    1. P.L.C.

      De toutes parts la « CONCERTATION » semble reprendre place pour écrire un vivre ensemble citoyen…. incantation politicienne ou réelle volonté ????

      citons la présidente grand Autunois Morvan des derniers jours dans la presse
      « Il nous faut construire ensemble le cadre de vie de demain et rendre le territoire attractif »
      « le seul espoir d’un avenir meilleur réside dans la COOPERATION entre les différents acteurs du territoire »…

      Il reste donc à Sylvain Mathieu président tout neuf du parc de reconnaître AAF et collectif D500 comme acteurs actifs en ce qui concerne le futur du Haut Folin en particulier et sa part d’écriture pour un Morvan viable et dynamique en général…

      En l’absence, Sylvain Mathieu aliéné à ses vieux plans , ses méthodes intimistes et élitistes ne pourra trouver qu’une confrontation frontale et in fine stérile … fort de son nouveau pouvoir si il persiste à faire une copie conforme de sa tour version EAK, dont le rejet final a démontré une absence totale de cohérence et de moyens d’argent public, il ne pourra donc s’inscrire dans le changement de paradigme Parc/populations qui semble faire jour (ENFIN…. !!!!)…perpétuer par pur orgueil mal placé un échec consommé.de sa tour.

      pourquoi une tour???…. strictement personne n’a jamais été capable d’en justifier le « fond » l’aménagement du territoire fusse t’il touristique nécessite une réponse à cette question basique pour en écrire la genèse, en faire la transmission dans le temps. puisque dorénavant la charte du Parc c’est 15 ans !!!!! avec ou sans tour sur le sommet du Morvan un sujet signifiant et irréversible… c’est aussi un choix déterminant au sein du concept « tourisme »….

      les 2 center parc en stand by sur la région relèvent de la même interrogation pour l’ écriture du futur, tout comme les parcs éoliens etc etc le tout est dans le tout et réciproquement…concertation ou passage en force un choix de vecteur…..

      J'aime

  12. LAVIGIE

    Et si le pragmatisme reprenait le dessus pour un futur du Morvan viable ?????

    Sylvain Mathieu revendique la paternité de ce projet de tour depuis 2009, abandonné une première fois et « enterré » pour la 2° fois en 2017….. ce sont des faits…..
    A peine arrivé à la présidence du Parc, il prétends vouloir ressusciter cet objet mort d’anémie……

    De l’argent public a TOUJOURS et depuis 2009 alimenté le parcours de ce sujet souffreteux, il conviendrait donc avant d’en faire vivre un clone de FAIRE les COMPTES et de chiffrer les centaines de milliers d’euros d’argent public consacrés à cette proposition personnelle Sylvain Mathieu, macérée en petit comité au sein des directoires successifs du parc l’ayant relayé sur le fond et la forme ….. AVANT de penser a réinjecter le moindre euro dans la poursuite de ce plan individuel n’ayant jamais acquit un soutien de masse dans son opportunité, il faudrait considérer qu’en 2018 il n’est plus CONCEVABLE de faire l’économie d’un audit sur cet échec et de laisser sans analyse les vannes du gâchis d’argent public grandes ouvertes aux mains d’une minorité…alors qu’il manque PARTOUT ou cela serait vraiment nécessaire, pour sortir le Morvan du déclin et d’une faillite, dans tous les domaines, proche de l’horizon….
    Pour paraphraser : les bons comptes font les bons citoyens…le détenteur Sylvain Mathieu de son nouveau pouvoir serait bien inspiré de consulter avant de décréter…une gestion monarchique hors sol ne pouvant qu’interdire la mutation du parc attendue par les citoyens qui en sont les contributeurs financier avec quelques exigences légitimes concernant les résultats……

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s